Norroy en quelques mots… et vu du ciel

                                                Atlas communal édité par le PNRL : cliquer ici

Situé à flanc de côteau à 4 km au nord de Pont-à-Mousson, dominant la vallée de la Moselle, Norroy-lès-Pont-à-Mousson s’étire au cœur d’une colline ayant la forme d’un fer à cheval.

Les premières traces de son existence remontent au néolithique, environ 2500 ans avant Jésus-Christ : sur le plateau se trouve un monument druidique classé monument historique, un menhir gaulois de plus de 2 m de hauteur, fort bien conservé et connu sous le nom de la Pierre au Jô. Mentionné pour la première fois en 960 sous la forme « Nogaredum in comitatu scaponensi », le village fut de tout temps un lieu de passage, notamment des armées et des courriers au XVIème siècle, comme en témoigne le chemin des Espagnols. Relevant du Marquisat de Pont-à-Mousson, Norroy était entouré jusqu’au début du XIXème siècle, de houblon et de vignes, le petit vin local jouissant d’une belle réputation. Près de là, une carrière romaine dont les pierres ont servi à la construction de Scarpone, l’aqueduc de Jouy-aux-Arches, etc. Trois autels votifs ont été dressés, dont l’un se trouve au Musée Lorrain.

Côté architecture, l’église Saint-Rémy, construite en 1615, de style ogival est une des plus vastes des villages environnants. Elle renferme entre autres une statue de Saint-Pierre-Fourrier liée à la présence d’une abbaye en 960 et un orgue à cylindres de dix jeux datant de 1847 : les tuyaux en cuivre de celui-ci furent réquisitionnés par les Allemands lors de la première guerre mondiale, ils furent remplacés en 1928.

Le village qui comptait alors 554 habitants, a beaucoup souffert durant la première guerre mondiale. Dès septembre 1914, il fut occupé par les troupes allemandes qui ne le quittèrent que quatre années plus tard. Toutes les maisons furent occupées et de très nombreuses ont été détruites.

Jusqu’au XIXe siècle, Norroy était entouré de vignes, le vin local jouissait d’une belle réputation affirmée par un dicton qui lui conférait des vertus singulières : Le vin d’Norroy, plus t’en bois, plus tu t’tiens droit !

A l’écart des grands axes de circulation et tout en ayant gardé son caractère rural, la commune a vu, ces trente dernières années, sa population augmenter pour atteindre 1 250 habitants. Le groupe scolaire se compose d’une école maternelle (deux sections) et de trois classes primaires. L’espace du Château a entièrement été réhabilité, restructuré et modernisé en 2003. Les salles ont été appelées Camille Gauthier et Edmond Lombard, deux membres de l’école de Nancy, natifs de Norroy. Depuis septembre 2013, un accueil périscolaire est mis en place dans le nouveau bâtiment érigé à côté de l’école (sur un court de tennis désaffecté).

Norroy fait partie de la Communauté de Communes du Bassin de Pont-à-Mousson.

Les habitants de Norroy s’appellent les Nogarédiens.

 

Norroy vu du ciel:

Les commentaires sont fermés